Aggretsuko : Un panda roux plus agressif qu’il n’y parait

Aggretsuko : Un panda roux plus agressif qu’il n’y parait

Restuko la chanteuse de Death Metal

affiche de Aggretsuko le petit panda roux qui chante du Death Metal après le travail pour se détendre

Hello Kitty

Une mascotte revisitée

Tout le monde connait bien entendu Hello Kitty, ce petit chat qui vit dans un monde où tout est rose. Eh bien la production japonaise Senrio du chaton a sorti un nouvel animé tout aussi simpliste : Aggretsuko. Le réalisateur de cette courte série est Rareko, le créateur de Sushi and Beyond et Ani ni Tsukero Kusuri Wa Nai ! Tel que je l’ai écrit ci-dessus, il s’agit d’un format court avec pour le moment une saison de 10 épisodes avoisinant les 10-15 min. Le mot Aggretsuko se trouve être la contraction de Aggressive Retsuko, une petite série déjà produite en 2016 par Fanworks.

Synopsis

Retsuko est une jeune panda rousse employée dans l’entreprise de ses rêves au service comptabilité à Tokyo. Insatisfaite et frustrée de sa vie, elle se défoule au Karaoké en chantant du Death Metal, chose totalement improbable lorsqu’on la voit au départ puisqu’elle paraît être une employée modèle, c’est d’ailleurs ce qu’elle souhaite montrer à tout le monde.

Le côté Death Metal et le côté employée parfaite de Retsuko

Caricature de la société japonaise

Le travail ingrat des grosses entreprises

Tel que j’ai pu le dire plus haut, notre petite Retsuko travaille dans une grosse entreprise de Tokyo, qui était au départ l’entreprise de ses rêves. Néanmoins, après 5 ans au sein de cette dernière, elle a de plus en plus de mal de se rendre au bureau. On s’aperçoit donc qu’à cause du sexisme, de son travail peu gratifiant et de plus en plus difficile ainsi que de son quotidien ennuyeux, notre petit panda est au bord du burn-out. Tous ces faits sont là afin de rappeler les conditions de travail au Japon, dans les bureaux en tout cas. D’autant plus que la simplicité de l’animation est là pour rappeler qu’il s’agit tout de même d’une caricature.

Le sexisme ultra présent au bureau

Bon, j’en suis consciente, je me répète, mais je voudrais développer. Le sexisme est réellement présent dans cet animé. Il est en particulier représenté par Ton, (qui est très bien illustré par un cochon) le directeur du service de comptabilité, et donc celui de Retsuko. Effectivement, il ne cesse de faire des remarques misogynes. Ce qui illustre à merveille la supériorité patriarcale. Cependant, je ne vais pas dire que cette série est sexiste. Effectivement, elle met en avant la femme en donne une personnalité bien particulière à chacune d’entre elles.

Retsuko devant son gros porc de patron

Parlons des personnages féminins

Déjà, j’ai envie de faire une sortie avec à peu près toutes les demoiselles de cet animé. Elles sont indépendantes et modernes. Parce que oui, je conseille vivement à toutes les femmes modernes de la regarder, on y trouve tout ce qu’il faut ! On a la petite Retsuko, bien entendu, une femme indépendante, moderne mais avec une vie monotone. Ensuite, on a aussi Gori et Washimi, deux femmes qui travaillent avec les supérieurs (même le PDG de l’entreprise pour Washimi), deux grandes femmes d’affaires toujours avec un style impeccable. Même si parfois, entre elles, telles que nous, elles laissent entrevoir leurs failles.

Une caricature parfaite pour se vider la tête

Je l’avoue, au départ, lorsque j’ai commencé à regarder cette série, j’avais pour but de me détendre devant un truc sympatoche et mignon. Puis quand je me suis rendue compte de ce que c’était, j’ai été premièrement étonnée puis ravie de découvrir une telle critique de la société. Mais j’ai surtout été ravie de découvrir un personnage qui me ressemble. On sait tous très bien qu’on adore lorsqu’on peut s’identifier à un personnage. Et bon nombre d’entre nous voulons nous faire passer pour l’employé modèle mais ne sommes pas du tout comme ça dans la vie. En bref, regardez la sans vergogne, personnellement, je l’ai dévorée en une journée de glandage haha.

Ma note : 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)

Sources : hitek.fr


En tout cas, je tiens à vous préciser que ça m’a vraiment fait plaisir de vous écrire un nouvel article sur un animé ! Ca faisait longtemps ! Si vous n’avez pas vu les autres encore, je vous conseille d’aller voir ma critique d’Assassination Classroom et celle sur les deux premiers épisodes de Violet Evergarden. (Je n’ai toujours pas finit la série, honte à moi haha).

Qu'avez-vous pensé de notre article ?
Envoi
User Review
5 (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *